• Si vous avez suivi les commentaires de mon dernier article, vous savez déjà que nous avons décidé de nous retrouver à Paris fin juin...

    Rendez-vous le mardi 28 juin, à partir de 17h30 !

    Rencontre conviviale autour d'un verre (en terrasse, on l'espère!) pour faire connaissance après le travail. Les infos sur le lieu sont à venir très prochainement. 

    Vous pouvez d'ores et déjà vous inscrire sur Facebook ou par mail à contact@assistantedarchitecte.fr, ça nous permettra de mieux organiser l'événement en fonction du nombre de personnes ;-)

    Save the date - apéro assistantes !

    Partager via Gmail

    2 commentaires
  • Assistantes en recherche d'emploi, 2 postes à pourvoirL’agence BRES & MARIOLLE cherche un(e) secrétaire/assistant(e) administrative à partir de septembre.

    Contacter Béatrice MARIOLLE de la part de Sophie Szpirglas
    beatricemariolle@bresmariolle.fr 

    TNA Architectes recherche un(e) assistant(e) administrative pour un remplacement de congé maternité de fin Août à mi décembre...avec sans doute quelques journées d'anticipation en juillet pour préparer le passage de relais.

    Contacter Thierry NABÈRES de la part de Sophie Szpirglas  
    t.naberes@tna.fr

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Journée fictive... un petit mix de vécu récent/passé.
    Je suis sûre que ça vous parlera ^^

    Lundi. Un AO à finaliser et poster. Rien de bien sorcier. On est "large", J-2.
    Le dossier du BET est arrivé au courrier de samedi. Recto/verso tête-bêche, allez, c'est pas grave, tu ré-imprimes ! 

    Bip imprimante. Changement de toner. Ça repart.

    DC1 et DC2 anciennes versions ? C'est pas grave, tu refais ! Ah, pas de page de garde ? C'est pas grave, tu la crées ! Tiens, il manque un onglet à compléter dans le cadre-type... Renvoi mail au BET. Pas de réponse. C'est pas grave, tu le remplis. Mmmmh qu'est-ce tu vas bien pouvoir mettre comme références ?

    Sonnerie du téléphone. Décrocher. Mettre en attente. Refus du collègue de parler à l'appelant. Broder une excuse bidon et raccrocher. Perdre 5mn à te rappeler ce tu étais en train de faire. Ah oui, les réfs du BET.

    Mais pourquoi il n'a rien dans sa liste depuis 2012 ? Tu regardes les archives du serveur. Non, pas d'autre document plus récent. D'ailleurs, le chiffre d'affaire et les moyens n'ont pas été mis à jour depuis 2014... Et toujours pas de nouvelles du BET. L'heure tourne. Allez, tu arranges la sauce comme tu peux et tu imprimes.

    Comme un lundi ...Re-bip imprimante. "Charger papier". Ouvrir le tiroir et constater qu'il y bien du papier. Enlever, remettre. Re-re-bip. Re-ouvrir le tiroir, re-enlever et re-mettre le papier. Claquer le tiroir. Parce que merde, ça commence à bien faire. Ça repart.

    Relier les docs. Plus de transparents. Il semblerait que tes collègues aient fini le paquet et oublié de prévenir. Faire les fonds de tiroir et dépiauter les vieux dossiers. Ok. Affaire pliée.

    Tu réalises qu'on est le 30 et que ça serait pas mal de transmettre les éléments au comptable pour les paies. 

    Sonnerie du téléphone. Décrocher. Mettre en attente. Passer la communication. Re-sonnerie. Cette fois, c'est pour toi.

    Le boss t'apprend qu'il faudrait absolument-urgemment finaliser l'offre à rendre pour Bidule Habitat qui vous a retenu en phase 2 (information qu'il a totalement omis de te communiquer avant) : "Oui, ça fait 2 mois qu'on a le dossier mais charrette/autre chose à faire/oublié/bref tu verras ça prend 2 mn à compléter, tu réponds à x %, je te fais la note d'intention dans le train, je te l'envoie par mail".

    Ok, c'est parti. Evidemment, l'acte d'engagement est seulement en PDF. Quelques manip' plus tard, enfin un doc sur lequel tu peux travailler. Tu complètes touuuuuutes les infos pour les 4 cotraitants. Reste la partie hard de la répartition des honos : Machin ne veut pas lâcher en dessous de 30% mais Truc veut 25% et Chose 11%. Si tu les écoutes, il ne te reste rien. Échanges de mails avec le boss, affaire réglée -mais tu te dis que vu l'ambiance, il vaudrait mieux ne pas remporter cette offre ^^

    Allez, tu as fait ton tableau de répartition, il n'y a plus qu'à reporter les chiffres dans l'acte d'engagement, à l'annexe "honoraires du groupement - répartition des cotraitants". Facile. Chiant, mais facile. Là, tu t'aperçois qu'il y a un deuxième tableau dans lequel le MO a décidé de la répartition des honos selon les phases... Évidemment, ta répartition habituelle ne colle pas et il faut tout refaire. Et il faut aussi indiquer le prix TTC à côté de CHAQUE prix HT de CHAQUE phase.

    Sonnerie du téléphone. Décrocher. Mettre en attente. Passer la communication.

    Tu reprends et t'aperçois que tu as tout décalé d'une case en recopiant. Tu corriges. Tu as réussi à rassembler RIB et pouvoirs de tous les cotraitants, un miracle ! Manque juste la note d'intention, que ton boss ne t'a toujours pas envoyée... tu profites de ce temps mort pour manger un truc (15h, il était temps !).

    En attendant le Saint Graal -juste cette fichue note d'intention, ne nous emballons pas !- tu décides de préparer les éléments de paie à transmettre à l'expert-comptable. Petite vérif des jours de congés de chacun pour ne pas faire de bêtises, moment que choisit une salariée pour te dire qu'il y a une erreur sur le décompte de ses CP du mois précédent. Tu reprends tout : pas d'erreurs, mais un cours sur le mode de calcul des congés payés s'impose pour la énième fois.

    Ô miracle ! La note d'intention est arrivée. Au vu du nombre de fautes et de la mise en page, une "légère" intervention est nécessaire. 30mn plus tard, ton PDF est enfin prêt à imprimer et tu vas pouvoir graver le CD contenant les documents de l'offre.

    Sonnerie du téléphone. Décrocher. Apparemment quelqu'un tente d'envoyer un fax sur la mauvaise ligne... Raccrocher. Sonnerie du téléphone. Décrocher. Toujours ce maudit fax. Raccrocher. 

    Bizarrement, pas de feuilles dans l'imprimante. Tu demandes si quelqu'un aurait par hasard embarqué ton document avec le sien ? Pas de réponse. Vérification des poubelles : rien non plus. Réimpression du document sans aucun message d'erreur, mais l'imprimante ne sort toujours rien. Quelqu'un hasarde enfin "Tiens, y'avait pas mes A3 pour la faisa Trucmuche ? Non ? bizarre car je les ai lancés il y a un moment", puis un autre "Ah oui moi non plus j'ai pas trouvé mes feuilles tout à l'heure, alors j'ai relancé. C'est pas dans le bac ?".
    Après enquête, personne n'a vu passer le moindre bout de papier depuis un bon moment.. mais personne ne s'en était inquiété.
    Tu te rappelles de l'astuce du boitier fiery à redémarrer derrière le copieur. Bingo ! Toutes les impressions en attente repartent.... Tu attends "patiemment" ton tour (mais il vaudrait quand même mieux que personne ne vienne te demander quelque chose, là-tout-de-suite).

    Bip imprimante. Plus de papier - et cette fois c'est vrai. Téléphone qui sonne, tu décroches et tombes sur un démarcheur un peu lourd, Hervé du Groupe M***teur, qui insiste comme d'habitude pour parler à ton boss. Boss qui ne veut de toute façon jamais le prendre au téléphone, en disant qu'il finira bien par comprendre. Tu espères que ce moment arrivera vite car ça vire un peu au harcèlement, là ! Tu arrives enfin à raccrocher, et bien sûr, l'imprimante bippe toujours car personne n'avait remis de papier... Ça repart.

    Dossier enfin finalisé ! Il était temps car tu frôlais sérieusement le pétage de plombs. Évidemment, la levée est passée... heureusement que tu avais un jour de rab.

    Update du mercredi :
    Tu reçois le mail du BET avec le cadre-type demandé lundi "en espérant que ce n'est pas trop tard?".  Et ton chrono est arrivé hors délais. VDM.

    Bon lundi ! J'espère que ce petit billet vous aura arraché un sourire pour commencer la semaine ...

    J'en profite pour dire un IMMENSE MERCI aux BET qui lisent les règlements de consultation et nous envoient des dossiers complets dans les délais. Je vous aime !

    Partager via Gmail

    29 commentaires
  • Lors du Goûter des architectes entreprenants #2 de samedi, Patrick JULIEN (délégué général UNSFA) est intervenu pour présenter la nouvelle grille de classification.
    Autant dire que celle-ci a déjà soulevé beaucoup de questions parmi les participants!

    Quelques petites choses à savoir :

    Nouvelle grille - PrécisionsSi celle-ci entre bien en vigueur au 1er juin, les entreprises disposent d'un délai de 6 mois pour l'appliquer à leurs salariés. elles devront donc avoir fait le nécessaire avant le 1 décembre prochain.

    Cette nouvelle disposition ne nécessite pas la production d'un avenant aux contrats des salariés. Une simple lettre leur notifiant leur nouveau coefficient ainsi que le nouvel intitulé de leur poste pourra leur être remise contre signature.

    Des "référentiels d'emploi", ou plus simplement fiches de poste types ont été élaborées pour certains des postes de la nouvelle grille (j'espère n'en avoir oublié aucun) :


    Malheureusement, tous les emplois ne sont pas encore représentés...
    Que pensez-vous de ces fiches et de la nouvelle grille ?

    Partager via Gmail

    16 commentaires
  • Le texte suivant est extrait du site Branche Architecture :

    Suite à sa publication au Journal Officiel, la nouvelle grille de classification entre en vigueur le 1er juin 2016.

    La nouvelle grille  concerne 35 000 salarié·e·s et 9 000 entreprises. Applicable au 1er juin, chaque employeur aura jusqu’au 30 novembre 2016 pour mettre à jour la classification de ses salarié·e·s.

    La grille actuellement en vigueur est  issue de la convention collective des entreprises d’architecture du 27 février 2003. Elle a été modifiée suite à la signature d’un avenant en date du 17 septembre 2015 entre les différentes organisations composant la branche. 

    La nouvelle Grille de classification comporte un classement hiérarchique des 42 emplois existants dans la Branche.

    A cet effet, la nouvelle grille comporte cinq filières :

    1. Emplois de conception en architecture
    2. Emplois de conception technique (ingénierie, économie…)
    3. Emplois de conception spécialisée  (urbanisme, architecture intérieure, paysage, conception scénographique, design…)
    4. Administration et gestion (administration, gestion, relations clients…)
    5. Entretien et maintenance (technique, informatique…)

    Chaque filière est divisée en catégories d’emploi, qui comporte un ou deux niveaux et trois coefficients par niveau.


     

    Les textes de référence :

    Arrêté relatif à l’avenant du 17 septembre 2015 paru au Journal Officiel

    Télécharger « Avenant_17092015_NouvelleGrilleClassification.pdf »


     

    En bref :

    On ne peut que se féliciter de ce changement, car il prend enfin en compte les différents types de postes possibles au sein d'une agence d'architecture, les regroupant en 5 filières :

    • Conception en architecture
    • Conception technique
    • Conception spécialisée
    • Administration et gestion
    • Entretien et maintenance

    Petite surprise : je ne trouve aucune mention de la compétence appels d'offres, poste pourtant très répandu ... Est-ce englobé dans l'intitulé "gestion commerciale" du directeur administratif ?

    Convention collective : nouvelle grille de classification au 1/06Quant aux "typologies d'emploi" énumérées, je constate à regret que nombre de tâches effectuées par les assistantes sont rattachées à des postes identifiés comme "chargé d'administration", "directeur administratif" et "directeur général", dont les coefficients sont bien supérieurs.
    Or, nous savons bien qu'aujourd'hui les assistantes sont généralement très polyvalentes et s'occupent aussi bien de la gestion que des ressources humaines etc., occupant ce qu'on appelle de plus en plus couramment les fonctions d'Office Manager.

    J'ai peur qu'on ne voie refleurir des offres d'emploi de secrétaire / assistante technique pour le recrutement de personnes qu'on souhaite plus qualifiées, mais qu'on paiera et identifiera comme postes inférieurs.
    Dommage que cette grille ne soit pas plus adaptée aux évolutions de notre profession d'assistant(e)... qui soit dit en passant regroupe elle-même quantité de spécialités, je peux comprendre qu'on se sente vite perdu !

    Partager via Gmail

    votre commentaire